Les Apprentissages de l’Atelier Carto

L’atelier Carto, tenu récemment lors de l’évènement « Transiscope en terres bretonnes » à Quimper, a mis en lumière plusieurs aspects cruciaux liés à la cartographie des initiatives de transition écologique. Cet atelier a été une occasion d’explorer les défis et les opportunités dans la documentation et la mise à jour des points de données dans différentes régions.

Problématiques et Solutions Identifiées

  1. Qualité et Pertinence des Données

    • Dans les pays des Aber et d’Iroise, sur 30 points, 10 posaient question quant à leur contribution à la transition et le respect de la Charte de Transiscope. Cette situation souligne l’importance de réévaluer régulièrement les points pour assurer leur pertinence et leur actualité.
  2. Mise à Jour de la Taxonomie

    • À Brest, il a été noté que la taxonomie devait être mise à jour pour refléter l’évolution de la charte de Transiscope, en particulier concernant les catégories comme l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).
  3. Problèmes de Mise à Jour des Données

    • À Quimper-Pays Bigouden, plus de la moitié des points n’étaient pas à jour. Cela a mené à la suggestion d’organiser des apéros sources pour identifier et mettre à jour les données locales.
  4. Localisation et Duplication des Points

    • À Marseille, les problèmes incluaient des doublons et des points mal localisés. La question de savoir si la monnaie locale devrait être un critère de cartographie a été soulevée.
  5. Diversité des Points de Données

    • En Centre-Bretagne, des questions ont été posées sur la conformité de nombreux producteurs bio individuels avec la charte de Transiscope et sur la présence de doublons.
  6. Itinérance et Catégorisation des Initiatives

    • À Concarneau, les défis liés aux initiatives itinérantes ont été soulignés, ainsi que la nécessité d’une meilleure catégorisation pour refléter divers aspects tels que la culture, les médias et l’écologie.

Apprentissages Clés et Actions Futures

  • Importance de la Modération Locale : L’atelier a souligné l’importance d’avoir des modérateurs locaux pour assurer la précision et la pertinence des données. La connaissance locale est cruciale pour maintenir la qualité des informations.

  • Collaboration avec les Collectivités : L’identification de données non actualisées pourrait être une opportunité pour collaborer avec les collectivités locales pour obtenir du financement et du soutien.

  • Adaptation aux Évolutions de la Charte : La taxonomie et les catégories doivent être régulièrement mises à jour pour s’aligner sur les changements dans la charte de Transiscope.

  • Intégration de Nouvelles Sources et Concepts : L’atelier a ouvert la voie à l’intégration de nouvelles sources et à l’exploration de concepts innovants pour enrichir la cartographie.

Conclusion

L’atelier Carto a été une étape essentielle dans la compréhension des défis liés à la cartographie des initiatives de transition. Les apprentissages tirés de cet atelier vont sans doute influencer positivement les pratiques futures, en favorisant une approche plus dynamique, inclusive et actualisée de la cartographie collaborative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.