Critères de référencement

1. TRANSISCOPE agrège des alternatives citoyennes. Elles sont à l’initiative d’individus ou de groupes d’individus qui prennent leurs décisions indépendamment de toute administration, parti politique ou institution religieuse.

2. Ces alternatives constituent des réponses concrètes à une crise systémique, que ce soit au niveau local ou au niveau global. Qu’il s’agisse de manière non-exhaustive du changement climatique, des crises sociales ou de solidarités ou encore de la crise du modèle économique capitaliste, ces enjeux sont envisagés comme interconnectés.

3. Elles cherchent à réaliser un ou plusieurs communs. Elles doivent témoigner par leur gouvernance, leur modèle économique, leur organisation du travail ou leurs choix d’investissement qu’elles visent l’intérêt commun et non la réalisation d’un intérêt particulier.

4. TRANSISCOPE affirme son refus d’intégrer toute pratique violente, discriminatoires, anti-démocratiques, sexistes, homophobes, xénophobes ou racistes.

5. Enfin, nous valorisons des alternatives s’engageant dans une démarche d’ouverture, de participation, et de partage de leurs savoir-faire, savoir-être, connaissances ou pratiques.

Les quatre premiers critères sont cumulatifs et doivent être respectés dans leur ensembleLe cinquième critère est important à nos yeux, mais n’est pas strictement obligatoire

Cette charte est ré-examinée par le comité de pilotage de TRANSISCOPE sur une base annuelle -à minima- et peut être modifiée à l’unanimité des membres. 
Les sources et les partenaires s’engagent à fournir des alternatives qui respectent la charte.

Les Sources

TRANSISCOPE rend visible les informations mais ne centralise pas toutes les données. Chaque producteur reste responsable de la qualité de ses données. Les informations disponibles sur la plateforme sont publiées sous la licence de la source initiale des données  (Open data ou licence creative commons).