La nouvelle Charte de Transiscope : Évolution et impact

La récente évolution de la charte de Transiscope, discutée en profondeur lors du Transiscothon à Quimper, marque un tournant significatif dans la vision et la stratégie de cette initiative collaborative. Voyons ensemble les modifications apportées à la charte, les raisons de ces changements, leur influence sur la communauté de Transiscope, et les réflexions qui ont émergé lors des ateliers.

Contexte de la Révision de la Charte

Transiscope, depuis sa création, a été guidé par une charte éthique radicale, définissant les concepts de transition et d’alternative. Élaborée il y a cinq ans suite à la COP21, cette charte a dû évoluer pour rester en phase avec les dynamiques changeantes du monde des alternatives et de la transition écologique.

Modifications Apportées

La nouvelle version de la charte, révisée il y a peu, marque plusieurs changements significatifs. Elle reconnaît désormais les entreprises commerciales qui suivent une logique non-capitaliste et inclut des collectifs impliqués dans la gouvernance d’institutions publiques, sous réserve d’une gouvernance ouverte aux citoyens. Ce changement reflète un désir d’élargir le spectre des initiatives reconnues comme contribuant à la transition, en incluant des acteurs jusqu’alors considérés en marge du mouvement.

Raisons des Modifications

Les modifications apportées à la charte répondent à la nécessité d’intégrer une diversité plus grande d’acteurs dans le mouvement de la transition. La reconnaissance des entreprises commerciales et des collectifs avec une participation publique montre une volonté d’inclure des formes d’organisation variées, allant au-delà des modèles traditionnels de l’économie alternative.

Influence sur la Communauté de Transiscope

L’évolution de la charte a eu un impact significatif sur la communauté de Transiscope. Elle a permis une plus grande inclusion et une reconnaissance des diverses formes d’engagement dans la transition écologique. Cette ouverture a également facilité le dialogue et la coopération entre différents types d’organisations, renforçant ainsi le réseau de Transiscope.

Réflexions des Ateliers

Lors des ateliers du Transiscothon, plusieurs points clés ont émergé :

  • Entrepreneurs et Coopératives : La discussion a porté sur l’intégration des entrepreneurs et des coopératives dans le cadre de la nouvelle charte. Cette intégration est vue comme une étape cruciale pour élargir le champ d’action de Transiscope et inclure des modèles économiques variés.
  • Impact sur les Sources Cartographiques : Les modifications de la charte ont également des implications sur les sources de données cartographiques utilisées par Transiscope, nécessitant une mise à jour et une adaptation des critères de sélection des points de données.

Conclusion

La nouvelle charte de Transiscope représente une étape importante dans l’évolution de l’organisation. En s’adaptant aux changements et en élargissant sa portée, Transiscope renforce son rôle de plateforme inclusive pour la transition écologique et solidaire. 

Cette évolution témoigne de la flexibilité et de la réactivité de l’organisation face aux défis changeants du monde contemporain, en restant fidèle à ses valeurs fondamentales de coopération, de diversité et d’engagement communautaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.